The Lady Body #1 : Une Histoire Aux Poils

.

Préambule

.

Alright, aujourd’hui, un article girly !

Oui ça change, je suis d’accord avec vous. Mais il m’a été beaucoup demandé, et il va englober plusieurs sujets – comme à mon habitude, sinon on s’ennuie. Je vais d’abord vous parler de mon expérience capillaire de ses six derniers mois – et croyez moi, vous allez vous marrer – avec une révolution au milieu de tout ça : Viviscal.

Puis je vais vous parler de mon microblading – on est au niveau des sourcils pour celles qui se posent la question – effectué au cours des six derniers mois également. Enfin, je vais terminer par une expérience que je n’ai pas encore faite, mais que j’ai hâte de commencer : l’épilation définitive au laser ! Pas à la lumière pulsée hein…

Voilà, voilà, chouette programme pour tous ces poils qui sortent de ma peau !
Certains que j’adore et dont je vais prendre encore plus soin et d’autres où je vais dire bye bye.

.

VIVISCAL : MA RÉVOLUTION CAPILLAIRE

.

J’ai commencé à m’intéresser à mes « poils » il y a six mois. Et pour celles qui adorent me suivre – oui oui il y en a, levez la main please ! – vous savez que ça correspond à ma rupture. Je ne peux pas vous expliquer le phénomène, de toute façon je ne suis pas scientifique, et si ça vous intéresse, Google est votre ami ; mais cet événement m’a déclenché une telle chute de cheveux… !

J’en pleurais dans ma douche tellement je pouvais prendre des poignées entières dans mes mains. Et quand on est brune, dans une douche blanche, je vous laisse imaginer… Je suis allée voir plusieurs spécialistes pensant avoir quand même quelque chose… Bêtement j’assimile la perte de cheveux au cancer, alors que c’est la chimiothérapie qui provoque ça…

Verdict après un mois de perte intensive de cheveux : mon corps somatise ! Ce phénomène est lié un choc émotionnel – tu m’étonnes haha. Et encore, je me suis compliquée moi-même la situation… Je vous resitue ; 7/11 : bye bye Marion ; 14/11 : énorme boule de cheveux dans ma douche ; 26/11 : « cramage » de cheveux !

Oui, j’ai un peu zappé ce passage, mais quand j’étais à Dubaï, les prises devaient être surpuissantes, parce-que j’ai littéralement brûlé mes cheveux de la racine sur 4 cm… Heureusement c’était les mèches du dessous, donc depuis je cache cela comme je peux, mais il fallait que je trouve une solution rapidement.

En vrai, j’avais deux problèmes – très existentiels je sais – je perdais mes cheveux mais en plus je perdais mon volume et ma pousse normale… Bref, un enfer ! Pour moi, il était hors de question de mettre des extensions car pour le coup c’est quelque chose que je ne ferai jamais de ma vie – oui, je sais, il ne faut jamais dire jamais.

.

.

Hors de question de prendre des produits venus de l’espace-temps ou je ne sais quoi, il me fallait du naturel – ou de la patience, ce que je n’ai pas. Hors de question de mettre une fortune en soins chez le coiffeur en espérant que ça les fasse pousser plus vite – même si je suis sûre que les soins jouent beaucoup.

J’ai alors commencé à fouiller pour trouver mon remède miracle ! Je me porte très vite sur les compléments alimentaires – je sais que ça marche bien sur moi :) La plupart des gens pensent que c’est placebo – comme l’homéopathie – mais pour avoir fait une dizaine de cures (détox, minceur, peau parfaite, bronzage…), ça fonctionne !

Et je tombe très vite sur cette marque que je ne connaissais pas : Viviscal.
Ce qui a fait la différence ? C’est la seule qui ne parle pas des ongles ! Quel est le rapport me direz-vous ? Je trouve étrange de dire qu’en prenant des gélules ça va faire pousser les cheveux et les ongles en même temps. Aucun rapport, justement. Et donc je regarde en détails !

Je suis assez vite conquise – malgré la couleur rose du packaging, vous connaissez mon apathie pour cette couleur haha – par les 25 années de recherche et les actifs naturels. C’est le meilleur complément capillaire au Royaume-Uni d’après le Harper’s Bazaar et le complément pour croissance capillaire, le plus vendu aux USA. Et ils ont réalisé 10 études cliniques !

Mais je ne m’arrête pas aux compléments. Ils vendent aussi une gamme de soin avec shampooing, revitalisant et élixir ! Je me décide donc à prendre le tout. C’est parti pour 3 mois de « traitement ». En temps normal j’ai du mal à suivre ce type de programme, mais là c’est plutôt simple. Un comprimé le matin, un comprimé le soir.

.

.

J’avoue… je prenais les deux le matin avec mon café. Pas recommandé, mais ça a fonctionné sur moi et sinon j’allais oublier celui du soir à coup sûr haha. Je n’ai pas commencé les soins tout de suite, je voulais déjà voir juste avec les compléments. Et vous allez voir, je n’ai pas du tout été déçue !

Bon sur les photos ça ne paraît pas, mais pour ma défense je suis allée chez le coiffeur entre l’Indonésie et Maurice pour les préparer au soleil mais aussi les faire respirer.

Bilan après le 1er mois : Je ne perds plus mes cheveux ! Le fait de ne plus avoir de chute de cheveux m’a rassurée. Je continue d’utiliser mes appareils chauffants, je n’ai pas changé mon hygiène de vie, je prends simplement les deux comprimés que recommande Viviscal chaque jour et voilà :) Je ne regarde pas dans le détail chaque cheveu non plus… N’allez pas croire que je suis une psycho des cheveux non plus. Sinon j’aurai pleuré à Dubaï et j’ai rigolé ! Mais il me semble constater une brillance certaine. Ce n’est pas un argument mis en avant par la marque sur leur site, mais je trouve qu’ils sont plus soyeux.

Bilan après le 2ème mois : La cure se passe à merveille. Je n’ai oublié aucun comprimé – I’m proud of me – en même temps quand on est motivée on se donne les moyens. Aucun effet secondaire ! Et non, les autres poils ne poussent pas plus vite ou plus épais, je précise haha. C’est une question qui m’a été posée, mais ça ne fonctionne que sur la tête. Je suis donc allée chez le coiffeur à ce moment-là, un peu avant la fin du deuxième mois. Et c’est à ce moment-là que j’ai décidé de commencer à utiliser les soins. Les produits sentent très bon – ça peut paraître bizarre mais je m’attendais à une texture ou une odeur bizarre mais pas du tout.

Bilan après le 3ème mois : Je suis surexcitée ! J’ai trouvé la solution-miracle !
Je ne perds plus mes cheveux – enfin j’en perds comme tout le monde tous les jours – ils sont plus forts et plus brillants. Je ne dirai pas qu’ils poussent plus vite mais ils poussent bien. Les effets sont vraiment visibles au bout du 3ème mois. Et j’ai vu une différence du volume à partir du moment où j’ai utilisé les produits ! Vraiment à la racine c’est impressionnant. Je me massais pas mal aussi le crâne pour que ça aide ;)

.

.

Je suis tellement soulagée d’avoir retrouvé des cheveux en bonne santé !
C’est un stress en moins et ça m’a redonnée confiance en moi. Mine de rien les cheveux c’est important… Si vous souhaitez vous procurer les produits, c’est ici (Ajout lien externe sur le mot ici : Love Your Hair !

.

MICROBLADING : MA REVOLUTION DU SOURCIL

.

Bon maintenant on va s’attaquer à d’autres « poils » : mes sourcils. Grand drame de ma vie aussi – oui oui on est toujours dans les problèmes existentiels haha. Étant jeune, comme la plupart, je les ai épilé… seule… donc beaucoup trop, avec aucune ligne, bref le truc dégueulasse au point que je n’ai gardé aucune photo de cette période.

Et puis Cara est arrivée dans notre vie… C’est grâce à elle que je me suis intéressée au sourcil, que j’ai vu que des centaines d’instituts spécialisés existaient que pour ça. J’ai alors repris les choses en main, en allant me faire très peu épiler, mais pour d’abord retrouver une ligne potable… Une année de patience et dur labeur haha.

J’ai donc forcément appris à les dessiner etc. Et c’est un vrai plaisir de les maquiller chaque jour – by the way coups de cœur pour 1944 et Kat Von D qui font les meilleurs crayons. Sauf que je pense qu’à force de les maquiller, de les démaquiller, de mettre des gommages/masques dessus – sans faire exprès – et bien le poil n’apprécie pas trop…

Et je me suis retrouver à me rendre compte que mes poils ne poussaient plus, ils sont devenus hyper clairsemés. Je ne suis pas allée dans mon institut pendant un an ! Et rien n’avait bougé… Donc pareil j’ai commencé à me renseigner pour voir les alternatives. Et clairement la seule solution que j’ai trouver : les tatouer.

Bon dit comme ça, ça fait peur… J’ai longtemps hésité car comme beaucoup de choses et encore plus ce qui touche au visage, c’est l’entretien qui fait peur. Parce-que déjà il y a un coût à prendre en compte, mais aussi parce que le visage, bah c’est genre le truc que tout le monde voit même si vous êtes en Islande par -40…

J’ai alors vu que pas mal d’influenceuses font ce qu’on appelle le « microblading » une technique qui constitue à tatouer le sourcil de façon semi-permanente. Vous avez deux types de micro-pigmentation – peut-être plus mais en tout cas ce sont ceux là que j’ai trouvé – le microblading ou le shady. Je me suis donc dirigé vers le microblading.

La différence ? Elle est simple. Le microblading donne un effet poil à poil alors que le shady donne un effet d’ombre. Je ne connais pas la technique du shady. En revanche, je peux vous parler du microblading. C’est tout simplement comme un stylo qui a plusieurs pics comme une machine à tattoo.

Elle le trempe dans de l’encre et elle dessine à même le sourcil, l’effet poil à poil. Pour la première séance, elle a clairement suivi la courbe naturelle. Je pense qu’au fur et à mesure je vais lui demander d’agrandir la ligne pour terminer avec ce regard à la Cara que j’aime tant – et qui m’ira bien pour accentuer le côté rock.

Sinon, après tout dépend de votre peau, de vos poils, on est toutes différentes. Mais normalement une fois par an ça suffit. J’ai payé 200€, retouche comprise. C’est un certain budget mais honnêtement je ne regrette pas du tout ! Ce que je préfère ? C’est quand je me démaquille et que mes sourcils ne bougent pas.

J’aime encore plus mon regard comme ça. Et même si l’intervention est un peu douloureuse ça dure à peine 20 minutes ! Pour une année de kiffe c’est rien haha. Après vous avez des petites peaux qui tombent les cinq jours qui suivent – pareil ça dépend des personnes – pas de soleil et on est un peu rouge.

Je ne sais pas si vous connaissez d’autres techniques peut-être moins chères mais je suis preneuse. En sachant que là, je continue de les maquiller… Surtout le début du sourcil où j’aime bien qu’il soit très carré et avec ma ligne naturelle perdue c’est un peu compliqué je pense surtout pour la première intervention.

Mais je pense qu’au fur et à mesure je vais agrandir le tracé et c’est comme tout, plus on fait, plus ça reste et il faut juste l’entretenir en épilant de temps à en temps ce qui dépasse. J’ai tellement adoré, que je me suis même faite tatouer des taches de rousseur. Hyper naturel ! J’avais super peur, ça reste quand même le visage…

.

L’ÉPILATION AU LASER : MA FUTURE RÉVOLUTION

.

Et on termine avec un sujet qui est en cours… Clairement je ne peux pas tout faire en même temps haha. Après les cheveux et les sourcils, on s’attaque à plus bas ! Pareil, flippée de passer à l’épilation définitive. Mais comme pour les sourcils et d’autres choses quand c’est réfléchi et qu’on a choisi la bonne personne, on ne regrette pas.

Juste maman a eu un grave mélanome, j’ai moi-même eu quelques soucis avec ma peau, je voulais donc être sûre de pouvoir le faire avant de m’enflammer. Et mon dermatologue, que j’adore, m’a dit okay et le fait lui-même ! Pareil c’est un budget… 200€ la séance pour aisselles et maillot à raison de 6 à 8 séances.

Mais finalement c’est comme tout, je dépense 40€ par mois d’épilation pour ces deux zones. Donc en deux ans et demi je suis rentable et en plus je vivrai bien plus sereine haha. Je vois déjà les féministes me dirent : mais pourquoi tu fais ça ? Pour les mecs ? Bah ouai hahaha. Mais pour moi aussi, juste j’aime pas, ça me prend la tête et du temps.

Bref, je n’ai donc pas commencé, je ne vais pas pouvoir vous en dire grand chose, mais je referai un article plus tard, si ça vous intéresse of course. La différence avec la lumière pulsée, c’est simplement que ce n’est pas définitif. Ce que je trouve con et je n’ai toujours pas compris l’engouement pour leur machine Philips.

Le seul truc un peu relou avec le laser… C’est qu’il va falloir encore que je sois patiente. Chaque séance doit être espacée de deux mois et sur peau totalement débronzée… Vous l’aurez compris, j’ai compté trois ans avant de venir à bout de tous mes poils haha. Mais c’est ça qu’il faut pour se sentir bien. A 30 ans, j’y serai enfin arrivée – j’espère.

C’est comme pour tout, certaines m’ont dit qu’elles avaient eu mal, d’autres non. D’après mon dermatologue sa machine est indolore. Y’a plus qu’à arrêter de voyager haha.

.

Préface

.

J’avais envie de créer une nouvelle catégorie sur un sujet qui me tient à cœur depuis que je suis célibataire : mon physique. Même si j’ai toujours fait attention à moi… Finalement je me suis rendue compte que je ne faisais pas beaucoup de choses que j’avais envie de tester par peur du regard de l’autre ou tout simplement par son dégoût sur ça.

Mais depuis six mois maintenant, j’ai beaucoup de temps pour moi, et comme mon esprit va bien, je prends du temps pour mon corps. Ça m’aide à prendre confiance en moi. D’ailleurs si vous avez des questions sur mon « changement physique » depuis ces derniers mois / années, n’hésitez pas ! Sport, perte de poids, chirurgie esthétique, aucun taboo ;)

.

Des Bisous Aux Poils

20 avril 2019
Sun Resorts : Les Bijoux de l’Île Maurice
19 mai 2019
Sani Resort : Un Club Chill à Thessaloniki

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *