Smile

Hello ! Et oui je sais, je suis en retard… C’est que j’ai du mal à me remettre du décalage horaire ! Bon okay, j’avoue, il n’y avait que deux heures entre Paris et Dubaï. On va dire que c’est un décalage de température alors… J’ai perdu 30 degrés en l’espace de quelques heures et croyez-moi ça ralentit l’inspiration. Bref, aujourd’hui, je vous présente mon troisième édito pour Maje et le tout en sourire :)

.

smile-2smile-3

.

Le matelassage : une idée sans drap.

.

L’hiver pointe le bout de son nez, c’est à ce moment que l’on ressort les pulls, les écharpes, les bottes mais aussi les sacs à main tout terrain contre le vent, la pluie voire la neige. Marion et ses sacs à main : une vraie histoire d’amour ! Toujours à la recherche du plus petit pour ne pas se casser le dos, mais avec un maximum de place, qui pourra résister à un poids certain de choses superficielles de filles. C’est donc le moment de vous présenter un nouveau modèle du sac M : le matelassé ! Et il a déjà tout ce que l’on aime ;) De la gueule, des franges, du cuir, du noir et de la simplicité pratique. Je préfère clairement le daim, mais tellement plus contraignant en hiver ; sauf si vous voulez le voir mourir… Cette alternative est donc parfaite !

.

L’idée de ce sac est complètement folle ! Reprendre la base d’une certaine griffe qui a fait du matelassage un must-have : Chanel. Reprendre la base d’une tendance que l’on voit de partout autant en mode, qu’en déco ou en gastronomie : le chevron. Le tout mélangé dans un motif qui reprend son nom : M. M de Maje ; M de Marion ; M de Matelassage. Toujours accompagné de sa bandoulière, mais tellement plus chic en porté main. Il est tellement constitué dans un cuir souple, qu’on l’oublie totalement. C’est le cadeau idéal pour votre meilleure amie, votre soeur ou votre maman. La nana qui pense déjà à Noël… Haha ! Une exclusivité va bientôt sortir sur le site de Maje, je connais déjà le modèle. Je ne peux rien dire, mais un conseil, soyez au rendez-vous. J’ai déjà réservé le mien :)

.

smile-4smile-5

.

Le chapeau : un truc qui ne va pas à tout le monde.

.

On entend souvent les gens dire : “Je n’ai pas une tête à chapeaux“. Et bien oui ma p’tite dame, c’est exactement ce que je me dis tous les jours. Et encore plus, depuis que j’ai les cheveux courts. Mais en réalité, il faut juste savoir le porter avec la bonne tenue. Typiquement, je n’aurais jamais osé porter ce genre de chapeau, si Clémence ne m’avait pas dit que ça allait avec la tenue. L’effet est escompté : je deviens une underground berlinoise qui débarque à Paris. Ce côté très chic et sage avec la couleur, la forme et la matière mais en même temps celle qui affirme sa personnalité avec la boucle très “cow-girl” sur le côté. Le seul conseil que je puisse vous donner : maîtriser le contouring ! Car avoir un chapeau est égal à : je montre mon front bien plus que tous les autres jours de la semaine.

.

Après c’est comme la robe, on se dit souvent : “Cette couleur ne me va pas au teint“. Oui, bé, encore une fois, tout dépend des accessoires. Une robe comme celle-ci, dans une boutique, c’est difficile de se l’imaginer. Mais avec les bonnes chaussures et les bijoux qui la mettent en valeur, elle en devient tellement originale et unique. Finalement, continuez à porter des robes noires, ça me laisse l’atypisme pour les soirées où je suis en chasse haha. J’aime aussi beaucoup le côté : on ne sait pas vraiment si c’est une robe. On vient me dire : “J’adore ta jupe” et non grande maligne, c’est une robe. On fait une pierre deux coups et le porte-monnaie y gagne ! La matière est tellement confortable et chaude en plus, qu’elle n’a pas tellement besoin d’être couverte ;)

.

smile-6smile-7

.

Les cuissardes : une affaire de grande jambes.

.

Les cuissardes, ces grandes bottes qui montent au-dessus du genou, sont revenus au goût il y a maintenant quelques années. Et pour cause, elles vont à peu près à tout le monde. Le seul conseil : toujours avec un petit talon. Rien de pire que des cuissardes ultra-plates pour vous tasser la silhouette. Et le talon de celles-ci permettent de marcher toute la journée comme dans des pantoufles. Bah ouai, au bon d’un moment, vous le savez, je passe ma vie en baskets. C’est donc le confort avant tout ! Comme j’ai une passion pour le daim, cette paire va à merveille dans tout dressing qui se respecte. Et en plus, elles affinent les jambes. Le noir, ma gueule, le noir. Bref, si vous cherchez une bonne paire de cuissardes pour passer l’hiver au chaud dans la rue, ne cherchez plus ;)

.

D’un point de vue morphologique, j’ai de la chance, mes jambes sont assez grandes. Mais il est vrai que pour celles qui font un complexe, ce type de chaussures est vraiment canon. Donc les règles : toujours avec un talon, toujours noires et surtout pas au-dessus de la mi-cuisse. N’importe qu’elle paire de chaussures se retouche, c’est comme les tailleurs. Et vous voilà prête pour affronter le catwalk, ou plutôt les rues. Et bien sûr, même si on aime se la jouer snob en mode je suis une femme de caractère, on est tellement plus belle avec un sourire juvénile. C’était la petite conclusion de cet article. Pas très long, par rapport aux autres, c’est juste que je pense encore à mon voyage… J’ai tellement de choses à vous raconter :) En attendant, souriez et vivez !

.

smile-8smile-9

.

Photos : Clémence Firmin <3

.

Robe : Maje
Cuissardes : Maje
Sac : Maje
Chapeau : Maje
Collier / Bague : Maje

.

Des Bisous Rigolos

26 septembre 2016
Galaxie Rouge
17 octobre 2016
#MyDubai2016 – Day 1 & 2

Comments

  • df
    REPLY

    so so stunning pictures and so many great clothes inspirations xoxo
    Dressfashion

    28 octobre 2016
  • Éliiise
    REPLY

    Hello ! La tenue complète est sublime et je suis particulièrement fan de cette robe qui te va à merveille.. à voir si elle l’aurait tout autant, en tour cas je suis tenté ! Totalement d’accord avec toit quant au sac, plus sympa en daim mais tellement moins pratique en hiver.. j’attends de voir quel nouveau modèle nous réserve Maje.. une date de la sortie de ce sac mystère ? Très bon week-end !

    15 octobre 2016

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *