#Marrakech2017

Salam ! Voici (enfin !) l’article sur mon séjour à Marrakech. J’avais besoin de vraies vacances détente pour une fois, il n’y aura donc pas des pages et des pages de bons plans et de choses à faire ; même si j’ai découvert de vraies pépites grâce à ma copine Laura, qui connaît cette ville comme sa poche. Au programme : des endroits pour manger et deux choses à voir absolument ! Si vous n’avez que 3 jours et que vous pouvez poser un vendredi, ça se fait. Nous sommes parties une semaine et je suis revenue détendue, bronzée, en pleine forme et ça fait du bien. Let’s go !

.

.

JOUR 1 : L’AÉROPORT DE L’ANGOISSE

.

On se lève à 4h00 pour prendre notre Uber et rejoindre notre cher aéroport d’Orly. Une vraie galère cet aéroport quand on connaît celui de Roissy. Bref, après 3 heures de vol et une heure en moins au compteur nous voilà arrivées à Marrakech ! On gagne 15 degrés facilement et les paysages vus d’avion sont dingues. Mais préparez-vous en arrivant à ne pas siroter de cocktail à la piscine avant quelques heures… Les contrôles sont assez oufs ! Déjà vous faites la queue pendant 1 heure pour passer la douane et ensuite vous refaite la queue pour passer vos bagages dans un autre détecteur… Ils ont confondu mon appareil photo avec un drôle ! Et oui, pour ceux qui aimeraient filmer des vues aériennes, c’est totalement interdit et vous finissez en prison. Tout ça pour quelques clichés, ça serait quand même stupide. Et ensuite on veut prendre un taxi et manque de bol pour le chauffeur, un contrôleur est là pour vérifier les tarifs. Au final, 7 euros pour rejoindre notre hôtel !

Après quelques minutes à bord de notre bolide – où tu te demandes si tu ne vas pas finir sur le bitume – nous voilà arriver à notre hôtel : Sofitel ! Un vrai rêve cet établissement. Vous avez beaucoup d’autres hôtels très beaux, mais j’entendais parler de celui-ci depuis longtemps et rien que les photos de la devanture de nuit est une folie. On vous accueille avec un thé et une serviette à la fleur d’oranger pour vous rafraîchir les mains. Clairement je suis fan de cette odeur, mais pour ceux qui n’aiment pas, préparez-vous haha. On nous accompagne à notre chambre, et là…. énorme surprise… nous sommes dans une suite prestige du côté Impérial. Vous avez aussi les chambres du côté Spa & Lounge. La suite fait trois fois mon appartement, avec un grand salon, une grande chambre, une grande salle de bain et surtout une grande terrasse privée ! C’est décidé, je vais passer mes journées à l’hôtel (chose que je n’ai jamais faite).

 

.

JOUR 2 : ON APPREND À SE REPOSER

.

Le premier soir – oui je sais il n’y a déjà plus de logique dans cet article – nous sommes allés manger à La Trattoria, sur les conseils des parents de Laura. Et ce restaurant est juste dingue du point de vue décoration. Avec un joli bassin et des tables tout autour. La cuisine est assez simple mais très bonne. C’est dans un quartier un peu plus loin du Sofitel, nous y sommes allées en taxi. Comptez enmoyenne 5 euros par trajet. Et après ce premier restaurant, il est temps d’aller dormir dans notre immense king size – on rentre au moins 4 paires de fesses là-dedans – avec des étoiles plein les yeux et l’excitation de découvrir cette ville que je rêvais tant depuis des années. Et après une bonne nuit de sommeil, c’est l’heure de se réveiller et d’aller… à la salle de sport ! Ce n’est pas la plus impressionnante que j’ai vue, mais elle a les basiques : tapis, vélos, machine de musculation, tapis, ballons, Power Plate… Et après avoir perdu 300 calories, c’est le moment d’en prendre 1200 haha.

Le petit déjeuner du Sofitel est une institution ; et dans tous les Sofitel que j’ai pu faire ! C’est toujours une dinguerie, avec à la fois des classiques mais aussi des mets typiques de là où on est. Dans celui-ci, vous trouvez autant de gâteaux au chocolat et des madeleines que de gâteaux orientaux et des fruits secs. Les oeufs sont préparés devant vos yeux et les crêpes faites last minute. Et comme vous dormez parce-que vous avez décidé de vous reposer, vous mangez vers 10h30 donc pas besoin de manger le midi. Après avoir dormi au soleil toute l’après-midi et avoir testé la piscine – j’y reviendrai plus tard – nous avons dîner au So Lounge, l’un des restaurants de l’hôtel. Le cadre est top, j’ai mangé un couscous de folie et tout ça bras nus dehors. Et ensuite, nous avions envie de tester le Raspoutine qui vient tout juste d’ouvrir. Je recommande mille fois ! L’ambiance est top, la musique très bonne et c’est hyper bien situé (juste à côté de la boutique Louis Vuitton).

.

.

JOUR 3 : UN POINT LOOKS

.

Comme je savais que je n’allais pas vadrouiller toutes mes journées à marcher dans les rues, j’en ai profité pour prendre des looks à la fois travaillés mais détente pour gérer la chaleur – rien de pire que d’être mal dans ses vêtements quand il fait 40°. Et vous l’aurez vu sur mes InstaStories, j’ai emmené avec moi la marque Maje ! La robe que je porte au-dessus à gauche s’appelle ROSANE pour notre dîner au So Lounge. Et à sa droite, la fameuse combinaison PANDORA, un culte de la marque. Si chic mais si confortable, on dirait un pyjama. D’ailleurs, vous avez beaucoup aimé sur mon compte Instagram haha. C’est important de bien préparer sa valide pour ne pas en prendre trop, mais ne rien oublier. Je prépare toujours mes looks à l’avance, même si là, je n’avais plus de place dans ma valise pour prendre tout ce que je voulais. Mais sur Transavia, c’est 20kg max et ça ne rigole pas… 19,9 à l’aller pour ma part !

Et grosse découverte en ce 3e jour : les souks de Marrakech et sa place Jemaa el-Fna ! Lorsque je sors du taxi, je sens que je suis dans un tout autre univers que Paris. L’hôtel est situé dans un quartier assez connu pour ses beaux établissements et du coup l’environnement s’en ressent. Mais arriver sur cette place a été un vrai choc. Déjà parce-que je ne l’avais vu qu’en photo ou à la télévision mais aussi parce-que les gens vous regardent comme si vous veniez d’une autre planète – même s’il y a beaucoup de touristes. On ressent clairement que malgré les nombreux touristes, cette ville, et même ce pays, est tout de même en voie de développement. C’est assez dingue de croiser des charrettes tirées par des ânes pour alimenter en fruits et légumes. D’ailleurs, ne buvez pas l’eau des robinets, vous risquez de vous choquer la tourista. Merci Laura de m’avoir prévenu haha. Et le soir, nous avons dîné au Comptoir Darna, mais j’y reviens aussi plus bas !

.

.

JOUR 4 : UN MYTHE RENCONTRÉ

.

Comme vous pouvez le voir au-dessus, c’est le minaret de Koutoubia et dans votre dos – oui oui il faut imaginer ce n’est pas facile je sais – c’est la fameuse place. Je n’ai pas pris énormément de photos, car j’étais plus là en touriste tranquille, car je sais que je vais y retourner, qu’en touriste pure et dure quand vous partez au Japon ou en Argentine. Mais donc, en ce 4e jour et donc ce 4e petit-déjeuner qui commence à se faire sentir dans les fesses, nous sommes allées – tôt – découvrir le mythique Jardin Majorelle. Ce nom si connu du créateur Yves Saint Laurent pour avoir un bleu des plus bleus que j’ai jamais vu. L’entrée coûte 7 euros et clairement ça vaut le détour. Toutes les photos en-dessous ont été prises là-bas. J’ai été touché de voir cette végétation si folle et diversifiée et aussi de savoir qu’un aussi grand homme repose dans ce havre de paix. Il faut vraiment y aller tôt car s’il y a trop de monde, vous ne pouvez pas tout voir.

Et une fois cette nouvelle merveille découverte, Laura avait envie d’aller à la piscine, mais clairement mon corps m’a fait comprendre que la peau n’allait pas suivre. Je suis donc allée découvrir le spa de l’hôtel. C’est 25 euros l’entrée et c’est assez ouf car on se croirait encore une fois dans une autre dimension. Déjà, de base, j’adore la décoration orientale, même si je n’en mettrai pas chez moi de peur de me lasser. Il règne un calme fou, cela faisait des années que je n’avais pas entendu… le silence. J’avais la piscine pour moi seule, j’ai donc pu faire mes 50 longueurs pour évacuer le nutella et autres pâtisseries orientales du matin haha. Et après avoir enfin totalement déconnecté, nous avons mangé à l’autre restaurant de l’hôtel : L’Orangerie. De nuit on ne se rend pas compte de la vue, mais allez-y de jour. Et la nourriture est juste dingue ! Le meilleur risotto aux gambas et safran que j’ai mangé.

.

.

JOUR 5 : UN ROOFTOP À TESTER

.

Après avoir vu les souks, la place et le jardin, concrètement j’avais tout ce que je voulais voir. Mais d’un autre côté, j’avais envie d’aller dans le vrai Marrakech, celui où la population vit. On a une nouvelle fois passé la journée à la piscine de l’hôtel. En réalité, il y en a trois… Une piscine chauffée, où il y a beaucoup de familles. Une autre froide, celle où on était tout le temps car il n’y a rien de mieux que du froid pour retendre la peau et se motiver à nager haha. Et enfin, celle en haut, au niveau de L’Orangerie. Je ne compte pas celle du spa hein. Ce que j’adore c’est que vous êtes là, à lire des bouquins, regarder des choses sur Internet que vous n’avez jamais le temps de faire tout en sirotant des jus frais avec des palmiers juste au-dessus de votre tête, comme le montre la photo de couverture. Je ne pensais pas que j’allais autant kiffer… ne rien faire ! Il y a bien évidemment beaucoup de Français comme dans tous les Sofitel.

J’avais envie de découvrir un endroit que l’on ne voit pas mal sur Instagram : El Fenn ! Un rooftop qui vous offre la vue de Marrakech dans un décor typique d’un ryad. Même si le rooftop est tout petit – et non éclairé – il faut voir la vue. Et ce n’est pas tellement la vue que l’on s’imagine avec des trucs de fou. Clairement, on voit là, la pauvreté. Certains endroits ressemblent à des bidonvilles. On voit les gens qui dorment à même le matelas au sol, parfois à trois. Et pour autant, je trouve qu’ils sont tous très accueillants, gentils et serviables. Bizarrement, quand on est dans notre bulle étoilée, on n’imagine pas qu’une ville comme Marrakech puisse être aussi peu développée… Je pense que ça m’a vraiment marqué en fait. C’est dans ces moments-là que l’on se rend compte de la chance que l’on a ! Et le soir, nous avons mangé dans un restaurant libanais dingue : l’Azar. Si bon dans une ambiance tamisée douce.

.

.

JOUR 6 : LE DERNIER DAY OFF

.

Nous arrivons déjà presque à la fin de ce séjour… Et pour ne pas casser tous les bienfaits de ma repose-attitude, je passe la journée à la piscine, à penser. Chose que je n’ai jamais le temps de faire quand je suis à Paris et ça fait un bien fou. D’avoir le temps de lire, de regarder des choses qui nous intéressent pour prendre le temps de se cultiver. Mais aussi tout simplement d’arrêter de penser et juste profier de l’endroit. Après avoir pris un bain de soleil, c’est l’heure du… massage !!! J’ai choisi le So Life, une vraie folie pour celles qui veulent lâcher prise. Merci à Bahija pour ses mains à la fois fortes et douces – et aussi pour avoir pensé que j’étais marocaine car c’est un vrai compliment. Après avoir étiré mon corps de mon crâne à mes orteils, je déguste deux dattes et un thé avant d’aller me préparer pour la dernière soirée. Et nous sommes retournés au Comptoir Darna car j’avais adoré !

C’est à cinq minutes à pied du Sofitel et cet endroit est vraiment dingue. Il y a une partie terrasse, un rez-de-chaussée intérieur et un étage. J’ai pris à chaque fois le même plat : tajine au poulet, citron et olives ! Ma passion… Et comment vous dire que j’ai encore les babines qui bavent rien qu’en y pensant. Vous avez un spectacle de danse orientale aux alentours de 22h30, toujours agréable de voir des femmes danser sur de la musique entraînante. Puis il est l’heure de rentrer pour commencer à faire ses valises, penser au dernier petit-déjeuner et au retour sur Paris qui s’annonce dur puisque c’était le soir de l’attentat sur les Champs-Élysées – encore une fois, ça vous remet les idées en place et fait une piqure de rappel sur mon privilège de vie.

.

.

LE BILAN

.

Comme vous pouvez le voir sur les photos où je suis, j’ai kiffé Marrakech ! Et je vais y retourner sans hésiter. J’emmènerai bien maman d’ailleurs, elle qui adore tout ce qui est oriental aussi. Pour celles que ça intéresse, le look que je porte au Jardin Majorelle est composé du top TERINA et de la jupe JOHN et celui que je porte au El Fenn est avec la robe RUNINA ! Lorsque je voyage, je déteste avoir des énormes sacs lourds, je préfère tenir mon appareil dans les mains et avoir un sac de taille moyenne pour mettre le strict nécessaire. Et c’est chez Louis Vuitton que l’on trouve ce format ! Sur le même principe que celui que j’avais emmené à Dubaï. Je n’avais pas pris assez de tenues, mais prévoyez quand même un look décontracté pour la journée tranquille et une tenue plus habillée pour sortir les soirs. Les marocaines se mettent en bombes tout le temps, c’est à se demander comment elles font par cette chaleur haha.

Comme on avait pris l’option détente 24h/24 7j/7 nous avons choisi le meilleur hôtel pour ça ! Après, si c’est plus one shot pour partir de Paris et changer d’air, compter 300€ par personne pour un long week-end. Vous mangez hyper bien pour à peine 20 euros par personne, les trajets ne coûtent rien et même aux souks vous pouvez vraiment bien négocier vos prix. Heureusement que j’avais une pro avec moi haha. J’ai pu ramener deux théières et deux jeux de verres avec des pompons pour mes copines hihi. Les gens sont vraiment très accueillants et souriants. C’est une ville où l’on se sent complètement safe. J’espère vraiment avoir la chance de revoir et de découvrir d’autres paysages de cette belle ville. Et pour le reste, j’ai hâte de vous montrer tout ça en vidéo ! J’espère vous avoir fait voyager le temps de quelques minutes <3

.

11 avril 2017
Zanzibar by Maje
21 mai 2017
#Porto2017

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *