BALI : LE LUXE DU SUD ET SES ÎLES

Hello ! J’espère que vous allez bien ?! :) Comme vous pourrez le constater mon blog est devenu un carnet de route avec des émotions et des sentiments. Et je pense qu’il le deviendra de plus en plus, c’est un peu mon “Mange, Prie, Aime”.
Pour notre voyage à Bali, j’ai décidé de le couper en deux articles – et une vidéo.
.
La première partie est réservée au Sud de l’île avec ses îles alentours dans des conditions luxueuses ; pas vraiment locale et typique de l’Indonésie (sauf exception vous verrez).
Nous avons fait le choix pour notre première semaine de se reposer, profiter des massages et des mets les plus raffinés typiquement balinais pour être en forme sur la suite.
.
La seconde partie sera plus « roots » avec le Bali du Nord jusqu’à Ubud. C’est dans cet article que vous trouverez des activités, des lieux, des styles de vie vraiment balinais.
Tout au long de ces deux articles, je vous parlerai de ce que nous avons fait mais bien évidemment il faudrait au moins six mois pour découvrir chaque parcelle de cette île !
.
Samedi 5 Mai – 8h00.
Voilà ; notre voyage en Asie de 15 jours est enfin arrivé… Je t’attendais depuis 6 ans tu sais. Après le Japon avec mon oncle, c’est une nouvelle aventure qui m’attend.
.
Nos 2 valises et nos 2 sacs sont prêts, y’a plus qu’à se rendre à Roissy Charles de Gaulle – Terminal 1 pour Singapore Airlines – première fois de ma vie que je vais sur ce terminal !
Sur la compagnie aérienne, je n’ai pas de recommandation particulière. Je n’avais jamais testé celle-ci et j’en suis plutôt contente, même si je préfère Emirates.
Nous avons pris nos billets en janvier pour 800 euros chacun. Si vous prenez une autre compagnie et plus en amont, vous trouvez des billets pour moins de 500 euros.
.
Dimanche 6 Mai – 13h00.
Après 14 heures de vol jusqu’à Singapour, 1 heure d’escale et 3 heures jusqu’à Denpasar, nous voilà enfin arrivés dans notre premier hôtel : Kayumanis Sanur – Private Villas & Spa.
.
Parenthèse :
Quand je booke des hôtels, en général, voici mes deux critères :
– le rapport qualité-prix (qualité = service) via les avis d’anciens clients
– la localisation (proche des plages, des monuments, des supermarchés, etc)
.
En revanche, je ne regarde que très peu de photos, sauf celles qui passent par inadvertance pour me garder la surprise la plus totale !
Et ça fonctionne à chaque fois, comme je ne m’attends à rien, je ne peux pas être déçue. Un peu comme les monuments, mais j’y reviendrai plus tard.
.
Notre premier point de chute est situé à dix minutes en scooter de la plage, dans une petite ruelle au calme. Il règne une atmosphère relaxante, on est dans le thème recherché !
Seules 11 villas sont présentes : 7 avec une chambre, 2 avec deux chambres et 2 avec trois chambres. On découvre le nom de la nôtre pour les deux prochaines nuits : Kempur.
.
Je suis très vite impressionnée par la taille : une grande piscine rien que pour nous deux, un salon + salle à manger qui fait la taille de notre appartement parisien + une chambre.
La décoration est typiquement balinaise et Avi notre concierge nous explique que chaque villa a un instrument de l’île. Le notre c’est un gong, j’adore le bruit, ça me détend !
.
Après un verre d’eau de coco et nos valises défaites, les vacances commences vraiment maintenant. Pour le dîner, on commande de la nourriture vraiment balinaise !
Le restaurant de cet établissement s’appelle le Gong et il est vraiment réputé pour être délicieux. Ça n’a pas manqué ! J’ai prix du canard dans une sauce coco avec du piment.
.
Quant aux prix ici pour vous donner une idée, c’est 200 euros la nuit pour 2 personnes, c’est assez cher, mais si vous êtes quatre personnes ça vaut vraiment le coup, c’est notre 2ème établissement favoris !
Par contre, j’ai oublié de vous préciser qu’en arrivant on s’est clairement fait entuber par le chauffeur de taxi ! 500 000 roupies pour 40 minutes de trajet ! Plus jamais !
.

.

Lundi 7 Mai – 9h00.
Après une nuit un peu compliquée dûe au décalage horaire et aux moustiques – oui, ils n’hésitent pas à pomper tout votre sang – c’est parti pour une nouvelle semaine !
À Bali, le soleil se lève à 6h et se couche à 18h, en tout cas durant cette période. Les journées m’ont paru très courtes du coup. Et dès le réveil il fait 26 degrés !
.
On se réveille tranquillement, puis on rencontre l’équipe qui a accepté de nous accueillir via Garuda Holiday, pour un petit déjeuner.
J’ai choisi un Nasi Goreng, une tuerie ! Du riz, du poulet, des épices tout est là. Prayudi en profite pour discuter avec mon mec des cocktails pour rafraîchir leur carte.
.
Après on décide de se balader un peu dans les rues de Sanur et là, on commence à voir le visage de Bali. Ce n’est pas péjoratif, juste déroutant, c’est mon but dans un voyage.
Beaucoup de trafic, beaucoup d’enfants sans casque, beaucoup d’animaux errants, beaucoup de temples et d’offrandes mais tout ça dans une atmosphère chaleureuse.
.
Mon ressenti est un peu compliqué à expliquer car je suis à la fois peinée de voir la pauvreté des gens mais d’un autre côté je suis heureuse de voir qu’il ne leur faut pas grand-chose.
Rien qu’en leur donnant un sourire, ils viennent vous parler, ils vous demandent ce que vous faites, où vous allez, ce qu’il faut faire, des vrais guides touristiques !
.
Mardi 8 Mai – 12h00.
Après avoir testé un soin au Spa du Kayumanis Sanur nous voilà partis. Le soin était vraiment top, on ne fait plus la réputation des massages de cette île.
On a commencé ce voyage en douceur, on ne prend que la température pour connaître la nourriture, les prix, les choses à faire, à voir, les traditions.
.
Nous prenons un taxi de Sanur à Nusa Dua. C’est une autre ville située plus au Sud de Bali. Les deux sont à l’Est, donc du côté du lever du soleil, pour les adeptes.
Nusa Dua n’est clairement pas réputé pour ses choses à voir, mais pour ses complexes hôteliers énormes qui bordent l’eau où on trouve bon nombre de touristes.
.
Parfait, comme je vous l’ai expliqué au début de l’article, nous recherchons d’abord le calme et à siroter un cocktail au bord d’une piscine, avant le grand bain du voyage !
Nous voilà donc arrives au Sofitel Nusa Dua Beach Bali. Vous connaissez mon amour pour cette chaîne d’hôtel car elle arrive toujours à mêler le cadre avec une touche française.
.
Découverte de la chambre, ou plutôt de la Suite, avec accès à la piscine directement ! C’est typiquement le genre d’hôtels où vous savez que vous avez tout sur place.
Je trouve que c’est top pour les familles notamment car il y a des coins pour les enfants, vous avez 3 grands restaurants pour ne pas vous lasser, c’est aussi important haha.
.
L’accès à la plage se fait en 5 minutes à pied et elle est vraiment propre ! Mais mon mec préfère la piscine donc quand il y en a une, on reste dans la chambre.
Après un déjeuner et un massage traditionnel balinais (un vrai régal) ; nous avons à peine le temps de faire 2 photos et il fait déjà nuit ! C’est dingue comme le temps paraît court ici…
.
.
Mercredi 9 Mai – 10h00.
On se réveille tout doucement, dans une belle suite et notre piscine, le rêve commence à prendre forme. Il me faut toujours 3-4 jours pour sentir que je suis partie de Paris !
On prend un petit déjeuner et comme dans tous les Sofitel il est juste dingue : sushis, pâtes, noodles, gâteaux, fruits, viandes, poissons et le tout dans 4-5 choix différents.
.
On se repose, on bronze, je travaille (même si j’avais promis de ne pas travailler, mais je profite de ses siestes) puis avec l’hôtel nous avons booké un tour en vélo de 2 heures.
Pour cette activité comptez une quarantaine d’euros. On a adoré traverser la côte juste avant le coucher du soleil la lumière était dingue ! Par contre dommage de traverser uniquement des hôtels…
.
Puis nous avons fait un traitement de la peau, certes pas du tout agréable comme sensation, mais indispensable si on veut garder notre bronzage hihi. Au passage le spa et le centre de soins sont vraiment relaxants.
Nous voilà déjà l’heure de faire les valises et se préparer à partir le lendemain sur Sanur où on va commencer à vivre des expériences notamment une qui m’a beaucoup touché.
.
Jeudi 10 Mai – 8h00.
Je vous recommande vraiment cet hôtel si vous avez besoin de décompresser, d’avoir un service irréprochable et avec l’accès à la plage directement (et aux activités).
Il faut compter 180 euros la nuit pour 2 personnes avec le petit déjeuner inclus. À Bali si l’hôtel ne vous dit pas qu’il n’est pas inclus c’est qu’il l’est systématiquement.
.
On retourne à Sanur, donc au Nord de Nusa Dua pour découvrir le Fairmont Sanur Beach Bali. Comme son nom l’indique, c’est un hôtel avec accès direct à la plage.
Nous avons fait ce choix, car tout le restant du voyage va se faire dans les terres et comme bons français que nous sommes, on a besoin de la plage pour se sentir en vacances.
.
Cet hôtel est une forteresse cachée ; pour rentrer vous avez des barrières et une personne de la police pour contrôler ce que vous avez dans vos bagages.
L’accueil est chaleureux avec des fleurs et du riz sur notre visage pour nous bénir et c’est calme. Il existe plusieurs types de chambre, nous avions une suite donnant sur le jardin.
.
J’ai bien conscience que d’avoir accès à ce genre d’hôtel est un luxe, mais pour être transparente, c’est celui que nous avons le moins aimé à cause de son béton présent de partout.
On dirait qu’il n’est pas terminé, c’est vraiment dommage car la plage est dingue ! On avait booké un cours de cuisine, mais à notre arrivée ce n’était pas possible… Comptez 225 euros la nuit pour 2 personnes.
.
.
Vendredi 11 Mai – 5h30.
On arrive presque au bout de cet article, et comme à chaque fois, je garde le meilleur pour la fin ! Nous avons pu aller sur l’île de Nusa Penida, à côté de Nusa Lembongan.
Bali est considérée comme l’île des dieux, mais Nusa Penida est considérée comme l’île des démons. D’où peu de touristes !
.
La traversée se fait par bateau rapide en 45 minutes pour 550 000 roupies par personne pour un aller-retour (soit 33 euros). Il n’y a que 4 allers et 4 retours par jour, donc pensez à réserver.
Nous avons prix Maruti Boat comme compagnie, je pense qu’il y en a d’autres, mais nous avons booké via l’hôtel pour avoir un pick-up directement.
.
C’est pour cela que nous avions choisi le Fairmont Sanur Beach Bali car il est situé à 10 minutes en taxi du port de Sanur où se font les embarquements.
Il faut escalader des pierres, marcher dans le sable noir, puis dans l’eau pour arriver dans le bateau. Attention, si vous avez la peau sensible, l’eau est remplie de pétrole (& Co).
.
Lorsque vous arrivez, prenez un scooter directement en sortant du bateau. Impossible de la faire à pied – c’est du vécu nous avons marché avant de rebrousser chemin.
On a payé 100 000 roupies la journée (soit 6 euros), mais vous pouvez mieux négocier. Comme nous faisions l’aller-retour dans la journée, on a dû choisir notre programme.
.
Direction la Côte Ouest de l’île où se mêle des dizaines de criques toutes plus belles les unes que les autres. Il n’y a vraiment pas beaucoup de touristes, c’est le moment d’y aller.
Nous avons vu un nombre impressionnant de choses en construction on pense donc à des hôtels ou des maisons, cette île risque d’être vite dénaturée.
.
Les gens sont vraiment très gentils et c’est impressionnant de voir leurs sourires alors qu’ils n’ont pas grand-chose. Les routes sont toutes cabossées et ça donne du charme.
Une petite fille m’a énormément touché… Elle devait avoir 4-5 ans, ne parlait pas anglais, et servait les gens comme nous, en essence. Elle respire toute la journée du pétrole…
.
Comme c’était la première fois de notre séjour – et la première fois de ma vie – que nous louions un scooter, on a vite compris le business autour de ça.
Quand vous vous déplacez ne soyez pas étonnés si des Balinais sont placés sur la route et vous font payer l’entrée dans certains lieux. Certains paysages sont devenus touristiques.
.
C’est le cas de la Kelingking Beach, où vous payez 3 000 roupies – autrement dit rien – pour rentrer et vous garez. « Parkir » = « Parking ». Comme « Taksi » = « Taxi ».
Ils arrivent vraiment bien à développer le tourisme de leur île, mais attention négocier est une vraie nature chez eux, ils ne trouvent même pas drôle si vous ne le faite pas.
.
Après avoir contemplé cette vue sublime du haut de la colline – la plage se trouve en bas si vous avez le courage et le temps d’y aller – on a décidé de se balader.
On a alors trouvé un plan qui n’est pas sur le GPS et où il n’y a personne – certainement abandonné – le Pura Puseh Lan Pura Desa (Desapakraman Sebunibus). On a le sentiment d’être seul au monde.
.
.
Notre première partie de voyage se termine ici. Vous avez un aperçu du fait que le Sud de Bali est destiné aux touristes qui n’ont pas spécialement envie de se mêler aux Balinais.
C’est vraiment pour se détendre, se reposer, bronzer. Et encore… Si vous craignez la chaleur ce n’est pas pour vous. Il n’y a pas tellement de choses à voir, sauf pour des départs vers les îles.
.
Après mes deux articles, je ferai mon TOP 10 des choses à faire et à voir à Bali puis je ferai mon TOP 10 des indispensables à savoir sur Bali avant de partir comme ça vous serez parés ;)
.
Des Bisous Balinais
19 mars 2018
#Vienne2018

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *